• Elaine Gendreau, Ac.

Démystifier l'ovulation : de la théorie à la réalité

Dernière mise à jour : 12 août 2021

Auteurs : Elaine Gendreau, Acupuncteure (contenu), Marie-Pier Picard (rédaction). Date de publication : 2 octobre 2018

Mise à jour par Elaine Gendreau, Ac. : 8 août 2021


L’ovulation se trouve au cœur même du processus de conception d’un enfant. Cette libération de l’ovocyte, étape indispensable à la fécondation, peut soulever certaines interrogations. « Toutes les femmes ovulent-elles? Est-ce que ça se produit chaque mois? À quel moment du cycle menstruel l’ovulation survient-elle? » Il est facile de faire fausse route.

En théorie, l’ovulation a toujours lieu 14 jours avant les menstruations. C’est ce qu’on nous a toujours dit, mais la réalité est bien plus nuancée. Il est tout à fait possible pour une femme qui a un cycle menstruel de 28 jours de ne pas ovuler au jour 14, mais plutôt au jour 12, ou même au jour 20. Je vois fréquemment ce genre de situation en clinique.

Pourquoi cette question est-elle importante? Parce que la fenêtre de fertilité est courte. Elle s’ouvre 3 à 5 jours avant l’ovulation et se ferme 1 jour après. En effet, une fois expulsé de son follicule, l’ovule ne vivra que 24 heures. Les spermatozoïdes peuvent vivre de 72 à 120 heures, ce qui permet ce 5 à 6 jours de période fertile. Bien qu'il soit tout à fait possible de devenir enceinte suite à une relation sexuelle qui aura lieu 5 jours avant l'ovulation, il faut savoir que la période idéale se situe 3 jours avant l'ovulation, la journée de celle-ci et 24h après. Je parlerai donc dans les prochaines lignes de la fenêtre de fertilité idéale, dans le but d'optimiser tes chances de tomber enceinte.

→ Par exemple, advenant que l'ovulation ait eu lieu au jour 18 du cycle menstruel, la fenêtre de fertilité idéale commence au jour 15 et se termine au jour 19. Comme il est difficile de savoir exactement l'heure de l'ovulation, nous ne pouvons pas savoir précisément quand le fameux 24 heures de vie de l'ovule arrivera à échéance. Dans cet exemple, il est donc préférable de maximiser les jours 15 à 18 pour obtenir une fécondation, surtout si cela fait maintenant quelques mois que vous tentez de concevoir sans succès.

Comment cibler son ovulation?

Voici les trois méthodes que je préfère servant à déterminer le moment de l’ovulation: le test d’ovulation, la prise de la température basale et l’observation de la glaire cervicale (pertes vaginales).

1) Le test d’ovulation est un outil très important dans la prédiction du moment de la ponte ovarienne. Face à l’abondance de tests disponibles sur le marché, comment choisir? En premier lieu, sachez qu’il est inutile de payer très cher pour obtenir des résultats probants. À titre d’exemple, les tests bâtonnets en plastique sont très bons, mais assez dispendieux. Une femme qui devrait faire 5-6 tests par cycle menstruel s’occasionnerait une dépense considérable. À l’autre extrémité du spectre des prix, les tests bâtonnets retrouvés au Dollarama ne sont pas efficaces selon plusieurs commentaires.

À mon avis, le type de test qui allie à la fois efficacité et bas coût est le test bandelettes. C’est ce que je recommande le plus souvent à mes patientes en clinique. Toutefois, il faut les commander sur internet. Pour toute autre marque achetée en ligne, il vaut mieux prendre le temps de lire consciencieusement les commentaires des gens avant de faire un choix (exemple : commentaires laissés par les clients sur Amazon.)


Tel que mentionné sur le feuillet d’instructions des tests d’ovulation en bandelette, il n’est pas recommandé d’utiliser l’urine du matin, mais plutôt celle de l’après-midi et de la soirée. L’hormone qui déclenche l’ovulation, la LH, est plus présente dans l’urine au cours de ces moments. Lorsque le test d’ovulation est positif, cela indique l’ouverture de la fenêtre de fertilité et non le moment de l'ovulation : celle-ci aura lieu dans les 12 à 36 heures suivant le test positif (ou 24 à 48 heures dépendamment des tests). C’est le moment d’avoir des rapports sexuels!

Notez que certaines femmes qui souffrent du syndrome d’ovaires polykystiques (PCOS) trouveront les tests d’ovulation peu efficaces. Compte tenu de l’instabilité hormonale engendrée par leur condition, elles ont plus de chances d’obtenir de faux positifs ou des faux négatifs. Un suivi médical est souvent requis dans leur processus de fertilité.

2) La courbe de température déterminée par la prise de la température basale ne sert pas à prédire l’ovulation à l’intérieur du cycle actuel, mais bien à savoir, après coup, quand celle-ci a eu lieu. C’est une méthode qui demande de faire un suivi pendant quelques mois. L’ovulation se manifeste sur la courbe de température basale par une montée drastique d’environ 0.4 degré Celsius. Pour confirmer qu’il s’agissait bien de la période ovulatoire, cette montée doit être suivie d'au moins 3 températures plus élevées que celles qui se trouvent dans la phase folliculaire. Le jour de l’ovulation est celui qui précède la montée de température.


3) L’observation de la glaire cervicale (ici, « cervicale » est relatif au col de l’utérus) peut également être un bon indicateur de fertilité. En effet, la quantité, la composition et la consistance de la glaire cervicale se transforment tout au long du cycle menstruel. Une glaire cervicale transparente - style blanc d’œuf pas cuit, élastique et mouillée est souvent synonyme de fenêtre de fertilité. On peut la retrouver pendant plusieurs jours ou seulement 1 ou 2 jours près de l’ovulation. Cette glaire, essentiellement composée de mucus, d’eau et de substances nutritives, sert à donner de l’énergie aux spermatozoïdes et à les propulser plus efficacement dans l’utérus en facilitant leur déplacement.

→ Attention à ce que les applications de téléphone vous disent lorsque vous entrez les données de votre cycle menstruel: ce sont des valeurs théoriques qui vous sont proposées et la réalité pourrait être bien différente.

Évidemment, une fois que le moment de l’ovulation est connu, les chances de concevoir sont plus grandes! Je vois souvent en clinique des femmes qui ont manqué leur fenêtre de fertilité.  

D’ailleurs, sachez qu’il est inutile d’avoir des relations sexuelles tous les jours. En clinique médicale de fertilité, on mentionne généralement que le plus efficace est une relation sexuelle tous les 2 jours. Cette cadence permet à la réserve de spermatozoïdes d’être plus abondante.

Et le rôle de l’acupuncture dans tout ça?

L’acupuncture est un allié dans le processus d'optimisation de la fertilité. Il est essentiel de régulariser le plus possible le cycle menstruel et pour ce faire, chacune des phases du cycle doit être optimisée. L’acupuncture a un impact sur la qualité de la production des follicules (et donc des ovules) ainsi que sur la production des cellules de l’endomètre. Les cellules qui deviendront des ovules sont présentes chez la femme dès les premiers mois de sa conception; nous ne pouvons donc pas changer, augmenter ou inventer de nouvelles cellules. En revanche, nous pouvons offrir un terrain riche en nutriments et oxygène à ces petites graines par l’entremise d’une bonne circulation sanguine et d’un corps en santé où tous les systèmes sont optimisés. L’acupuncture a également un impact significatif sur la gestion du stress, qui est un élément assez important dans le processus de fertilité.


 

Pour plus d'informations sur l'impact de l’acupuncture sur la fertilité, cliquez ici.


170 vues0 commentaire